Africa Entertainment

CHEF DE DORFOR EMBATTED HOT … Comme Togbe Saho n’a pas pu fournir ses documents publiés dans la Gazette

Par Nana Yaw Cobina
Chef autoproclamé du clan Dorfor Akata dans le district de North Tongu de la région de la Volta, Togbe Saho s’interroge actuellement sur sa légitimité en tant que chef de la région.
Même si Togbe Saho prétendait être un chef traditionnel officiel de la région, il ne pouvait pas mentionner les noms des personnes qui avaient signé ses formulaires de CD pour soutenir sa légitimité lorsqu’il était visité par une équipe de journalistes pour témoigner de sa légitimité.
Lorsqu’il a été visité dans sa résidence par les journalistes, Torgbe Saho a affirmé avoir des documents le qualifiant pour gouverner mais n’a pas été en mesure de prouver sa connaissance du tabouret.
Il ne pouvait même pas fournir d’informations précises sur son supposé prédécesseur immédiat et certains documents qu’il (le prédécesseur) avait générés sur les lignes de succession du Saho Stool et de ses Kingmakers.
S’exprimant lors d’une récente conférence de presse pour contester la légitimité de Togbe Saho à Dorfor, le père tabouret du clan Dorfor Akata, Zikpuitor Norvinye Kpornorglo a allégué qu’il n’avait pas incarné le supposé Togbe Saho et qu’il n’était pas un chef légitime de la région. Sa prétention d’être un chef devrait donc être ignorée par le grand public.
Il a appelé le grand public à cesser de lui attribuer le nom de Togbe Saho mais plutôt à l’appeler sous le nom de M. William Kwame Doko.
Il a en outre déclaré que M. Doko, bien que membre du clan, est issu d’une famille désignée comme linguistes et ne s’est arrogé illégalement que le titre de Torgbe Saho VI.
Il a dit qu’il existe un document qui identifie clairement le rôle auquel il devrait s’associer en tant que personne issue de la famille Doko/Kufa.
« La vérité est que l’affirmation de Doko selon laquelle il a été publié dans la Gazette est fausse », a-t-il affirmé.
Il a déclaré qu’une perquisition à la Chambre régionale des chefs de la Volta a révélé qu’il n’a pas été inscrit au Journal officiel mais qu’il a commencé illégalement le processus d’enregistrement.
« Sa prétention d’être un chef a été contestée à la Chambre régionale des chefs de la Volta et une décision a été rendue en 2019 (poursuite n° VRP 1/2017) ordonnant aux deux parties, dont l’une était William Kwame Doko, de faire trancher l’affaire à un conseil traditionnel le plus proche dûment constitué », a-t-il ajouté.
Zikpuitor Norvinye Kpornorglo a déclaré que sans prendre aucune mesure pour approcher un conseil traditionnel voisin pour résoudre l’affaire, M. Doko est allé clandestinement derrière l’autre parti et le comité judiciaire de la Chambre régionale des chefs de la Volta pour lancer le processus d’enregistrement afin de se faire enregistrer en tant que un chef en 2020.

CHEF DE DORFOR EMBATTED HOT … Comme Togbe Saho n’a pas pu fournir ses documents publiés dans la Gazette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.